Ecoute active

L’écoute bienveillante nous rend disponible à autrui et à son univers de codes et de significations. Par un mouvement réflexe, l’interlocuteur se sent compris et utilise son énergie non pas à se défendre ou à attaquer mais à échanger, réfléchir et à trouver des solutions.

« L’écoute active est une approche centrée sur la personne » Carl Rogers.

L’écoute active est une posture, c’est-à-dire une attitude décidée qui permet de créer une situation de communication basée sur la confiance et l’empathie, dans laquelle l’interlocuteur se sent à l’aise pour exprimer ce qui est important pour lui. L’écoute active se caractérise aussi par une neutralité bienveillante et compréhensive. Elle implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre. L’écoute active est centrée sur la personne et non sur l’hypothèse ou la problématique : l’accent est mis sur le vécu.

Quelques principes :

  1. Faire dire plutôt que de dire ;
  2. Poser des questions ouvertes et ne pas étouffer les questions ;
  3. Donner des signes d’écoute par des » accusés de réception « en reformulant ce que dit votre interlocuteur ;
  4. Synthétiser périodiquement les acquis de l’entretien ;
  5. Rester au niveau des faits concrets et spécifiques ;